Écriture philosophique : ateliers d’écriture philosophique !

Il n’est pas rare que nous avions déjà entendu ou connu quelqu’un de notre entourage nous dire qu’il participait à un atelier d’écriture philosophique. Nous nous demandons alors de quoi peut-il bien s’agir, que peut-il bien y faire à ce genre d’atelier et est-ce une sorte de conférence privée ?

Un atelier d’écriture philosophique : de quoi s’agit-il ?

Lors d’un atelier d’écriture philosophique, il est question de prioriser des échanges entre tous les participants pour leur permettre de prendre la parole sans se voir opposer l’appareil habituel de la réfutation en règle telle que l’opposition, l’objection, la contradiction, le contre-argument, le contre-exemple, le désaccord, etc. Il est utile de savoir que cette manière de prise de parole a été conçu pour constituer un cadre de travail qui puisse offrir aux participants l’assurance qu’ils pourront chercher leur pensée dans l’improvisation de leur parole, dans l’ici et maintenant de la rencontre, sans pour autant s’inquiéter d’être interrogés ou bien même réfutés.

Un atelier avec 3 activités croisées mais complémentaires

Il existe certains ateliers philosophiques qui ont adopté une autre approche se basant sur trois types d’activités distinctes mais complémentaires à savoir la discussion orale, l’écriture réflexive, la lecture de grands textes de la tradition philosophique. En effet, ces trois activités représentent, selon eux, trois types d’entrée dans l’apprentissage du philosopher qui permet aux participants de développer trois compétences philosophiques de base : lire, écrire et discuter philosophiquement. Cela mène logiquement vers les trois capacités philosophiques de base dont le fait de problématiser une notion ou une question sur le monde, conceptualiser une notion ou opérer des distinctions conceptuelles pour la penser et argumenter rationnellement une thèse ou une objection avec une visée de vérité. Un atelier d’écriture philosophique aide les participants à apprendre à philosopher par la discussion réglée à exigences, par l’écriture de sa pensée, et dans des genres très diversifiés, et par la lecture de textes philosophiques.

Un atelier philosophique n’est pas une conférence

Contrairement à une conférence‐débat où un expert vient étaler en 1h30 ses connaissances ou recherches, avec deux ou trois questions des auditeurs, un atelier d’écriture philosophique vise plutôt à inciter chaque participants à travailler sa pensée. Le professeur, ou tout autre animateur, doit seulement être un accompagnateur du groupe philosophant et de chaque individu qui s’essaye à penser, en veillant, par sa conduite de la séance, à ce que soient mis en œuvre des processus de pensée philosophiquement formateurs.