Pédagogies actives et philosophie de l’éducation

La pratique de la philosophie peut s’introduire dans plusieurs domaines et notamment dans le domaine de l’éducation et plus précisément dans celui de la pédagogie active. Mais comment réunir ces deux pratiques pour assurer une meilleure éducation des enfants ?

La philosophie de l’éducation : de quoi s’agit-il ?

La philosophie de l’éducation ne concerne pas forcément une doctrine, elle prend également en compte un questionnement. Dans cette pratique, il est question de poser des questions sur les limites, leurs fondements, le sens et les raisons des sciences de l’éducation. D’autre part, il sera utile de savoir que la philosophie de l’éducation est radicale, puisqu’elle va à la racine des questionnements de la chose éducative. Elle procède alors par une remise en question des choses.

Les pédagogies actives en quelques mots

Les pédagogies actives sont des pratiques basées sur la pédagogie cognitive qui résulte des recherches de grands pédagogues ou scientifiques qui ont donné les grandes théories pour l’apprentissage. Il faut savoir que les pédagogies actives ont en commun le souci de rendre la personne ou l’élève acteur-auteur de ses apprentissages. Durant le XXe siècle, de grands courants théoriques ont influencé les pratiques éducatives et les méthodes pédagogiques. Dans ce sens, le courant de l’éducation nouvelle et les méthodes actives s’appuient sur la psychologie fonctionnaliste du début du XXe siècle. Un des philosophes qui a contribué à cette psychologie est le professeur John Dewey (1859-1952) avec son « learning by doing ». Il considère que les connaissances des hommes s’enracinent dans leurs expériences. Il y a également le behaviorisme qui prônait l’apprentissage par conditionnement du sujet. Ce dernier a donné naissance à l’enseignement programmé initié par Burrhus F. Skinner (1904-1990) : l’élève était censé apprendre par essais et erreurs.

Comment réunir la pédagogie active et la philosophie de l’éducation ?

On peut réunir pédagogie active et philosophie de l’éducation en travaillant sur un groupe d’élève. Il est alors nécessaire de favoriser un travail en équipe et la concertation des équipes éducatives pour construire des outils d’apprentissage. Les enseignants, quant à eux, doivent préconiser l’écoute et l’observation de l’évolution de l’enfant. De plus, il est conseillé de modifier les méthodologies par l’aménagement des locaux, de l’espace-temps, en construisant des fichiers progressifs pour offrir un environnement riche qui permettra des expérimentations et la socialisation. Enfin, il est utile de modifier la pédagogie en la basant sur la motivation, l’action de l’enfant, sur la différenciation et l’évaluation formative.